Article

Article

Togo/Locales 2019 : Le GTFJPS-AOS livre le rapport d’observation


Togo/Locales 2019 : Le GTFJPS-AOS livre le rapport d’observation

Les élections municipales appartiennent désormais au passé. L’échéance étant terminée, c’est l’heure du bilan pour chacun. C’est le cas pour du Groupe de Travail Femmes, Jeunes, Paix et Sécurité en Afrique de l’Ouest et le Sahel (GTFJPS-AOS)-Togo, qui aussi a déployé ses missions d’observation pour scruter le déroulement du scrutin dans différents coins du pays. Face à la presse ce mardi 20 août 2019, le groupe a présenté le rapport de son travail.

Ayant pour mission de veille contre les violences électorales, le GTFJPS-AOS section Togo à fait sa première expérience dans l’observation d’élections. Tout comme le GTFJPS-AOS des autres pays de la sous-région, la section Togo a bénéficié de l’appui financier du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et au Sahel (UNOWAS).

Au total 50 hommes et femmes ont été déployés par GTFJPS-AOS/Togo. Ils ont été subdivisés en deux (2) sessions, une à Kara et l’autre Lomé. « Ses observateurs avaient également pour mission d’outiller les femmes et les jeunes en technique de veille contre  les violences  électorales en vue d’alerter les autorités compétentes de tout incident susceptibles de porter atteinte au bon déroulement des élections, » a souligné Tébié Amouzou-kouétété Mazalou, présidente de GTFJPS-AOS/Togo.

L’observation du groupe de travail était présente dans 12 localités, à savoir Cinkassé, Dapaong, Tandjoure, Mango, Kara, Bafilo, Sokodé pour la partie septentrionale et Anié, Atakpamé, Kpalimé, Tsévié et Grand Lomé pour la partie méridionale. Selon ce groupe de travail, le scrutin s’est déroulé sans problèmes majeurs dans les localités ciblées. « Mais il a constaté des incidents mineurs signalés dans certaines localités telles que Tsévié, Aflao-Gakli, Agoè-Alinka et Baguida,» affirme la présidente.
 

Il s’agit des opérations de simulations de dépouillement à Tsévié portant sur les parties en lice, effectuées avant le scrutin dans un bureau de voté et qui laissaient penser à une éventuelle fraude organisée. Il y a aussi une polémique et altercation à Aflao-Gakli relative à un bourrage d’urne par un votant constaté au cours du dépouillement par les membres du bureau de vote. Enfin, l’influence du vote par certains partisans de partis politiques qui continuaient la campagne électorale dans les centres de vote.  

Le concours de la Force de Sécurité Élections (FOSE 2019) et la mise en réseau des observateurs avec la cellule de coordination à travers l’usage de la téléphonie mobile et l’appui de l’UNOWAS a permis d’éviter toute forme de violences tout au long du processus indique le rapport du Groupe.

Étant à la fin de l’échéance 2019, le GTFJPS-AOS/Togo se projette déjà dans l’avenir pour mieux faire dans les échéances futures. Il entend poursuivre dans la mesure du possible, la mobilisation de ses membres dans toutes les villes du pays pour leur meilleure implication dans la consolidation de la paix. Il compte par ailleurs étendre son champ d’observation à toutes les localités pour les prochaines échéances.

Mis en place le 29 avril 2009, le GTFJPS-AOS est placé sous tutelle et la coordination du Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et au Sahel (UNOWAS) et ONU femmes. Le Togo y est adhéré en 2013. C’est une plateforme inclusive de partage d’expérience, d’analyse et d’évaluation participative des initiatives et des efforts de la sous-région pour la promotion et la mise en œuvre des résolutions 1325, 1820 et suivantes du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Le groupe sous régional a fêté ses dix (10) ans d’existence. Et pour marquer l’évènement, UNOWA et ONU-Femme a remis des prix solennels à différentes personnalités et institutions. C'était à travers une cérémonie tenue du 22 au 26 juin à Dakar. Le Togo est revenu avec cinq (5)  trophées qui sont destinés au Ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation, à la Direction du Genre et des Droits de la Femme, Au Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA-Togo) et la Section togolaise du Groupe de Travail.

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 La Manchette