Article

Article

Togo : Un Forum de haut niveau s’ouvre demain sur l’investissement dans l’agriculture


Togo : Un Forum de haut niveau s’ouvre demain sur l’investissement dans l’agriculture

Lomé accueille du jeudi 22 au vendredi 23 Novembre 2018, un Forum de haut niveau sur le développement des zones de transformation agro-industrielle à travers les Partenariats public-privé (PPP) au Togo. Une rencontre qui connaitra la présence des autorités du pays, dont le Premier ministre Sélom Klassou mais aussi de plusieurs investisseurs locaux et étrangers qui vont réfléchir sur les opportunités d’affaires ou opportunités d’investissement dans le secteur agroindustriel et les pôles de compétitivité au Togo.

L’objectif du Forum est de créer un environnement propice aux échanges et à un dialogue productif entre les décideurs publics, les investisseurs nationaux et internationaux, ainsi que les institutions de développement et de promotion de l’investissement sur les opportunités d’affaires au Togo dans le cadre du développement de l’agro-industrie. Il s’agira entre autres, d’échanger sur les conditions et les enjeux de développement des zones de transformation agroalimentaire à travers la mobilisation du secteur privé, de présenter les opportunités d’investissement pour le secteur privé dans le secteur agroindustriel au Togo, de partager les expériences de la mobilisation du secteur privé pour le développement d’agropole et du secteur agroindustriel dans les pays en développement, étudier les possibilités de mobilisation de financement des projets à travers les partenariats publics-privé, et de mettre en relation les décideurs publics et les investisseurs capables de prendre une part dans le financement des projets inhérents au développement des agropoles et des pôles de compétitivité connexes au Togo.

Organisée par le CADERDT, Centre Autonome d’Etudes et de Renforcement des capacités pour le Développement au Togo, cette rencontre vise essentiellement à se fonder sur les PPP pour le développement de la nation togolaise à travers l’essor de plusieurs secteurs d’activités, surtout l’agriculture, puisque les Partenariats public-privé sont devenus aujourd’hui un instrument primordial pour la mobilisation des ressources dans le financement du développement des nations, vu qu’ils allient le secteur public et le secteur privé pour la mise en œuvre des actions qui concourent au bien-être des populations. « Il est vrai que le contexte actuel est marqué par la peine de nos Etats africains à mettre en œuvre leur politique de développement, notamment dans le domaine de l’agriculture du fait des contraintes climatiques, technologiques, budgétaires et financières. Toutefois, il est opportun aujourd’hui pour nos Etats d’accéder à une nouvelle dynamique qui leur permette d’impliquer au mieux, le secteur privé national et international en vue de mobiliser du financement, » a déclaré Mme Odilia Gnassingbé, Directrice Exécutive du CADERDT.

Les attentes de ce forum sont donc légion, parce qu’il est souhaité que les acteurs du secteur privé aient une bonne connaissance des atouts et des opportunités d’investissement dans le secteur agroindustriel et les pôles de compétitivité au Togo. Ainsi, ils pourront mieux se prendre dans les investissements. Le Gouvernement togolais a, quant à lui, adopté en Août 2018, le Plan National de Développement (PND 2018-2022), avec l’ambition de faire du pays, une économie compétitive et émergente à l’horizon 2030. Nouveau cadre de référence en matière de développement à moyen terme, tourné vers un système productif, le PND entend alors transformer structurellement l’économie pour une croissance forte, inclusive, durable et résiliente, induisant l’amélioration du bien-être des populations. Le document de politique nationale met ainsi l’accent sur trois axes stratégiques que sont la mise en place un hub logistique d’excellence et un centre d’affaire de premier ordre dans la sous-région, développer des pôles de transformation agricole, manufacturières et d’industries extractives, consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion. La main d’œuvre togolaise étant majoritairement agricole, le Gouvernement compte faire du développement du secteur, le moteur de création d’emplois décents et résilients.

Plusieurs panels seront animés au cours de ce forum et des thématiques seront développées sur la « Mobilisation du secteur privé pour la transformation structurelle de l’agriculture en Afrique », sur les « Partenariats public-privé et développement du secteur agro-industriel au Togo », sur des « Leçons tirées de la mise en œuvre des partenariats public-privé dans le secteur agro-industriel dans les pays en développement », etc.

En prélude à un diner de Gala sur la « Mobilisation du secteur privé pour le financement des projets agro-industriels au Togo », il y aura aussi des rencontres entre les potentiels partenaires de l’Etat.

Laure KADER

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 La Manchette