Article

Article

Togo : Les propositions du PPI pour sauver l'année scolaire


Togo : Les propositions du PPI pour sauver l'année scolaire


La pandémie du covid-19 a littéralement faussé tout calcul du gouvernement pour un heureux aboutissement de l'année académique 2019-2020. Pis, aujourdhui, vu la montée fulgurante du nombre de cas de contamination sur toute l'étendue du territoire national, la reprise des cours se fait de plus en plus improbable vu que l'État togolais ne souhaiterait prendre aucun risque dans le renvoi de jeunes écoliers et étudiants sur les bancs de classe.

Aussi, avec la détermination qui est celle des autorités togolaises à sauver quoi qu'il en soit l'année académique inutile de croire à une année blanche-, beaucoup de réflexions sont menées en vue de trouver la formule la plus appropriée pour finir l'année scolaire.

C'est dans cette optique que le Parti du Peuple et d'intégrité (PPI) vient apporter ses pistes de solution. Ainsi, dans un mémorandum rendu public il y a quelques jours, ce parti soppose à tout module d'éducation à distance ayant comme moyens la Télé ou la Radio car, estime-t-il que l'infrastructure est absente. Pour le PPI, pédagogiquement, la Radio et la Télé ne sont pas les meilleurs outils d'enseignement. Cependant, le parti propose de façon concrète deux solutions (en concert avec les experts) en tenant compte que 70 à 80% des programmes ont été exécutés :

Suspendre pour la première fois les exams du CEPD, BEPC, BAC 1 et BAC 2. Les élèves passent au cours supérieur avec la moyenne des compositions et de la classe.

Composer les examens du CEPD, BEPC, BAC 1 et BAC 2 en tenant compte exclusivement des programmes exécutés jusquau 20 Mars 2020.

Telles sont les propositions du PPI dont les premiers responsables du parti assurent qu'ils continuent de suivre avec grand intérêt, les débats et les différentes propositions du gouvernement pour sécuriser l'année scolaire.

En ce qui concerne la pandémie du Covid-19, les statistiques deviennent de plus en plus amères pour le Togo où le pays frôle le seuil de 400 cas de contamination et plus de 200 cas actifs avec 12 personnes décédées. 

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 La Manchette