Article

Article

TOGO : Le journal LA MANCHETTE fête un an


TOGO : Le journal LA MANCHETTE fête un an

10 janvier 2018-10 janvier 2019. LA MANCHETTE a un an. « Que le temps passe vite, » dira l’autre. En effet, ce jour du mercredi 10 janvier 2018, la presse togolaise découvre en son sein, un nouveau « bébé né avec des dents bien dures ». C’était l’appréciation d’un confrère journaliste qui saluait la UNE de notre Première parution. Nous étions en janvier 2018, au plus fort temps de la crise sociopolitique au Togo. Il fallait faire un pari, faire parler l’homme du moment, le leader du PNP, Tikpi Salifou Atchadam. L’homme devenait de plus en plus introuvable ou difficile d’accès, mais il faut le chercher, le dénicher, surtout, lui arracher quelques mots. Ce fut donc notre première Interview Exclusive. Inutile de revenir sur les conditions dans lesquelles cette interview a été réalisée. L’on notera tout simplement que dans la vie, il faut oser, prendre parfois des risques, aller bien au-delà de ses efforts. C’est cela l’homme.

Ce fut véritablement le début du grand bain, puisqu’en dépit de quelques amis qui restaient dubitatifs sur la viabilité d’un tel projet, la plupart nous souhaitaient déjà le meilleur. Il faut garder le cap et alors rester positif puisque nous l’étions déjà au début de l’initiative et nous l’avions même extériorisé dans notre éditorial du 10 janvier 2018. Extraits : «  Pourquoi sortir une nouvelle parution dans un espace médiatique assez fourni et dans un pays où les journaux ne se vendent presque pas ? Cette question devient quasiment une routine peut-être trop pernicieuse et sarcastique à chaque sortie de nouvelles parutions, mais cela ne semble heurter le moral ou entamer la détermination des promoteurs des nouveaux journaux, et pour cause : ils ont une raison de naître et de paraître. Dans son ouvrage, Le Monde comme volonté et représentation, le philosophe allemand Arthur Schopenhauer assure que toute volonté est la volonté de quelque chose. Voilà pourquoi il écrit dans cet ouvrage très prisé : Il n'y a qu'une saine méthode de philosopher sur l'univers (...) : c'est celle qui laisse de côté l'origine, le but, le pourquoi et qui ne cherche partout que le "quid" dont est fait l'univers. Ainsi devons-nous comprendre que dans l'ordre normal des choses, il serait plus judicieux de croire que le Pourquoi est moins important que le Comment. Ce devrait être la compréhension du nouvel Être qui se détermine en vue de réaliser ses nouveaux objectifs. Comment y arriver ? Comment y procéder ? Quels sont les changements à apporter ou des innovations que beaucoup doivent apprécier ? Ce sont là quelques interrogations réfléchies dans toute initiative dont le but visé est connu (…) C'est la vision de votre nouveau canal d'information, LA MANCHETTE qui se veut un journal de proximité et qui s'est donné et se donnera toujours les moyens de l'être. La vision qui est la nôtre est qu'au-delà d'un journal, et à un degré plus bas, d'une carrière, nous venons honorer une vocation, un réel engagement : agir pour le bien de la majorité. ″La voix du peuple, c'est la voix de Dieu″, dit-on souvent. Ainsi, nous annonçons les couleurs. Ce sera donc le leitmotiv et nous nous y attachons très fermement. Le Rendez-vous est alors pris pour chaque Mercredi dans les kiosques et chez les marchands de journaux ».

Un an plus tard, en regardant dans le rétroviseur, l’équipe rédactionnelle peut affirmer sans ambages qu’elle est restée fidèle à la ligne éditoriale du journal. Une fierté peut-être ! Douze mois de durs labeurs faits de trébuchements, de craintes, de peur, voire de « peur panique ». Douze mois de jouissances ? Non, nous ne nous souvenons pas, mais de congratulations, oui. C’était même ce qui nous encourageait à continuer en dépit des tribulations, car l’avancée devenait dure, très dure.

LA MANCHETTE, est un journal animé par des hommes. Or, il est de notoriété publique que se tromper est humain. « Errare humanum est, perseverare diabolicum. (L'erreur est humaine, l'entêtement [dans son erreur] est diabolique). Il convient donc de croire à des erreurs lors de ce parcours et de prendre l’engagement de progresser en ne commettant plus les mêmes erreurs.


Ainsi, il ne nous reste qu’à remercier tous ceux qui ont cru en nous, remercier tous ceux qui nous ont soutenus de diverses manières, leur témoigner toute notre reconnaissance pour leurs soutiens, et les rassurer de notre engagement à continuer dans ce qui nous unit. Ce n’est que le début du commencement, l’histoire continuera de s’écrire puisque le meilleur est à venir. Maintenant, il suffit d’ajouter le plus grand mot : Merci. Avec vous, l’aventure continue.

LA DIRECTION 

Pour nous écrire, voici l'adresse: lamanchettogo@gmail.com
                                                            sylvestrebeni45@gmail.com


E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 La Manchette