Article

Article

Togo : Journalistes, forces de sécurité et OSC scellent leur collaboration professionnelle


Togo : Journalistes, forces de sécurité et OSC scellent leur collaboration professionnelle

Les locaux de l’Hôtel Le Berceau à Notsè ont servi de cadre ce mardi 20 novembre 2018 à un atelier de formation, d’information et d’échange entre les Commandants régionaux et préfectoraux de la Force sécurité élections (FOSE) 2018, les professionnels des medias et les Organisations de la société civile (OSC) sur la sécurisation des prochaines élections au Togo.

Organisé par le Ministère de la sécurité et de la protection civile, avec l’appui de la Fondation Hanns Seidel, cette rencontre qui a regroupé plus d’une soixantaine de personnes, journalistes, membres des OSC et forces de sécurité, vise à améliorer la collaboration professionnelle entre ces différentes entités sur le terrain afin d’éviter des situations conflictuelles.

Une rencontre ouverte par le General Yark Damehame, Ministre de la sécurité et de la protection civile qui, dans son allocution de circonstance, a saisi l’occasion pour exprimer sa gratitude au Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, pour ses efforts renouvelés en faveur de la promotion de la sécurité et de la paix. L’objectif du présent atelier de formation, à en croire, le Ministre Yark, « s’inscrit dans la droite ligne des actions entreprises par le gouvernement afin de garantir que les prochaines élections se déroulent dans un climat de paix et de sécurité au Togo ». C’est dans ce cadre que la Force Sécurité Élection (FOSE) 2018 a été créée, le 28 Aout 2018 par le décret du Président de la République. Aussi a-t-il souligné que l’atelier de façon générale vise à contribuer à la coproduction de la sécurité en période électorale par les acteurs clés tels que les forces de sécurité, les professionnels des medias et les organisations de la société civile. L’objectif à terme est de favoriser la tenue des élections sécurisées, apaisées et sans violence. Concluant son intervention, le Ministre de la sécurité reste persuadé
qu’à la fin de cet atelier, les relations professionnelles entre les trois entités précitées vont s’améliorer davantage.

S’agissant des travaux proprement dits, quatre (04) communications ont meublé les débats. Le Colonel Mensah Akobi, premier intervenant, est revenu sur « les objectifs de l’atelier ». En évitant de reprendre le Ministre de la sécurité, il a néanmoins rappelé que l’objectif de cette rencontre est de créer une synergie d’actions pour que chaque acteur joue sa partition. Pour ce faire, chacun doit avoir le même niveau d’information afin d’améliorer les rapports de travail entre les commandants et les autres acteurs. Le Commissaire divisionnaire Têko Koudouovo, Commandant de la FOSE 2018 a, quant à lui, animé une communication sur « le rôle et mission de la FOSE 2018 » sous l’angle des enjeux et défis du processus électoral. Dans son intervention, le Commissaire Koudouovo a précisé le rôle des éléments de la FOSE qui est de protéger tout le monde, tous les candidats quels que soient les bords politiques, assurer la sécurité du scrutin jusqu’à la proclamation des résultats par la commission électorale. L’enjeu est de participer à la sécurisation du pays et les défis sont liés, entre autres aux risques de vandalisme et de manifestations violentes. Les deux derniers intervenants, à savoir les sieurs Pierre Sabi, membre de la HAAC et Bernard Bokodjin, acteur de la société civile, ont porté sur les rôles des journalistes et OSC dans l’accompagnement du processus électoral.

C’est dans une ambiance bon enfant que cet atelier a pris fin, après des discussions sur les différentes communications et des résolutions qui ont été prises par chaque entité présente à la rencontre pour accompagner le processus électoral au Togo.

Laure KADER

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 La Manchette