Article

Article

MPDD: « Nous voulons aller aux élections, mais pas à n’importe quel prix »


MPDD: « Nous voulons aller aux élections, mais pas à n’importe quel prix »

Lancée le 4 décembre dernier dans une atmosphère chargée de grosses tensions politiques au Togo, la campagne en vue des prochaines législatives continue, bien que timidement. En lice pour ces élections, le Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) qui n’est entré dans la fièvre de campagne que ce 8 décembre, fait le point de la journée.

Devant la presse ce samedi 8 décembre 2018 au siège du parti, M. Gérard Adja, vice-président du MPDD, candidat à ce scrutin législatif, revient sur la grande caravane du MPDD qui a sillonné les quartiers de Lomé et échangé avec les populations togolaises sur l’offre politique du parti une fois au Parlement.

Seulement, dans une situation de crise sociopolitique que traverse le Togo depuis plus d’un an et qui laisse planer de réels doutes sur la tenue même du scrutin, le parti de Agbéyomé Kodjo manifeste toute son inquiétude par rapport à ces élections dont la contestation a fait plusieurs morts ce samedi. « Au cours de notre sortie ce samedi, nous avons constaté un pays divisé avec une population réfractaire aux messages des candidats », a déclaré M. Gérard Adja avant de poursuivre qu’il n’est pas exclu qu’ils ne participent pas à une élection avec des tueries ou de morts. « Nous voulons aller aux élections, mais pas à n’importe quel prix », conclut-il.
Le parti lance donc un appel à la CEDEAO en vue de donner toutes garanties pour la tenue d’un scrutin sans heurts ni violences.

D’après les premiers responsables du MPDD, leur participation à ces élections s’explique par le fait qu’ils ne veulent plus vivre comme en 2002, les situations malheureuses nées du boycott des législatives par l’opposition, ce qui a favorisé au régime en place de procéder au « toilettage » de la Constitution togolaise, cause de la nouvelle tension politique au Togo. Aussi trouvent-ils qu’ils doivent contribuer au renouvellement de l’Assemblée nationale dont le mandat est arrivé à terme depuis plusieurs mois.

Laure KADER

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 La Manchette