Article

Article

L’offre politique du PPI expliquée à la presse


L’offre politique du PPI expliquée à la presse

Mardi 09 juillet 2019, les premiers responsables du Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI) ont entretenu avec les professionnels des medias sur l’offre politique du parti vis-à-vis des aspirations profondes du peuple togolais. Une rencontre à laquelle a pris part l’un des représentants du parti aux USA.

Plusieurs mois après la dernière conférence de presse, le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI) a repris contact avec les journalistes afin de se prononcer sur les dernières évolutions de l’actualité politique au Togo et expliquer aussi aux medias, les convictions politiques du parti.

Un rendez-vous au cours duquel M. Zato Kadambaya, l’un des représentants du parti aux Etats-unis a fait connaître les onze (11) points qui consacrent les idéaux du PPI. Il s’agit, entre autres, de l’adoption d’une nouvelle forme d’allocations familiales qui doit prendre en compte les familles des non-fonctionnaires, une sécurité sociale et une assurance d’une meilleure santé pour tous, la revalorisation du SMIG que le PPI compte porter à 50.000 FCFA. Aussi le parti veut-il s’inscrire dans une réparation monétaire pour les familles affectées par l’injustice économique au Togo depuis 1960.

En étant plus dans une vocation plus sociale que politique, le Parti du Peuple et d’Intégrité s’explique par le fait que le Togo a besoin d’une mouture collective, un squelette des besoins primaires du pays pour que chaque parti politique qu’il soit au pouvoir ou non, puisse aider à implémenter pour le bonheur des populations togolaises.

S’agissant du volet politique, le parti de Tchao Kadambaya assure travailler pour créer un nouveau terrain politique au Togo. « Le PPI veut une double alternance. L’alternance des conditions des Togolais et l’alternance politique. On doit avoir les deux simultanément parce qu’on a trop duré. Pour l’alternance des conditions des Togolais, le PPI a mis 11 points tangibles pour assurer une vie équitable. Pour le PPI, l’on doit monter ensemble. On ne doit pas laisser la population en bas et quelques-uns au sommet. Pour nous, diriger, c’est de monter ensemble, » a déclaré M. Zato soutenant que son parti ne donne pas des slogans mais fait des propositions politiques à la sortie de la crise mais aussi à la sortie des conditions de vie difficiles des Togolais.

Concernant les évènements du 19 Août 2017 et tout ce qui s'en est suivi, le PPI révèle avoir adressé une lettre en date du 02 Mai 2018 au facilitateur Ghanéen, Son Excellence Nana Akufo Addo. Une correspondance dans laquelle « le parti a fait des propositions tangibles de sortie de crise dont la plupart sont reprises sur la feuille de route de la CEDEAO ». Quant à l’absence du parti aux dernières élections au Togo, les responsables du parti estiment que pour les législatives du 20 décembre 2018, le PPI était seulement à 15 mois du lancement officiel de ses activités et a conclu qu’il était encore trop tôt d'y prendre part. En ce qui concerne les locales du 30 Juin dernier, « le PPI n'a pas eu de listes simplement pour des raisons stratégiques internes au parti », soutiennent-ils.

En rappel, le Parti du Peuple et d’Intégrité a été porté sur les fonts baptismaux le 05 novembre 2016 et aujourd’hui, il est implanté dans 13 Préfectures du Togo et dans 3 États aux USA.

Xavier AGBEVE

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 La Manchette