Article

Article

Gouvernance locale: L’AUSEP a joué sa partition


Gouvernance locale: L’AUSEP a joué sa partition

Le Togo depuis plus d'un an est en marche vers le développement communautaire à travers la décentralisation qui a conduit à la dernière élection locale. La gouvernance locale est ainsi devenue une réalité afin de rapprocher l'administration des citoyens et de promouvoir le développement local.

Dans cette lignée, l'Association des Usagers du Service Public Togolais (AUSEP) a bien voulu apporter sa pierre à l'édifice en organisant un atelier-débat, mercredi 28 octobre 2020 à Lomé à l'endroit des élus locaux, les parlementaires, les organisations de la société civile et les hommes de médias. C'est une rencontre qui s'est inscrite dans le cadre de la mise en œuvre du projet d'appui à l'instauration de la bonne gouvernance administrative et parlementaire au Togo.


En réalité, l'initiative a connu son début à l'intérieur du pays et la rencontre du mercredi dernier à Lomé marquait l'apothéose.

Environ une trentaine d'acteurs ont pris part à cet atelier bâti autour de deux thématiques : « Le contrôle de l'action publique » et « la redevabilité parlementaire: responsabilités constitutionnelles d'un député face aux obligations de sa circonscription et de son parti ». Des thèmes qui ont permis une réflexion d'ensemble des acteurs présents pour une collaboration réussie.


« L'Assemblée nationale, tant bien que mal, fournit au Gouvernement des clés de sa politique. Le paysage médiatique pluriel et diversifié, critique, propose, alerte et éclaire la lanterne. Les OSC dans leurs diversités, jouent leur rôle pour un relais des besoins ressentis. Pour un pari gagnant, il sied d'amorcer des réflexions pour un mieux vivre commun, de porter un regard transformateur sur ce qui reste comme ses défis à relever »
a déclaré M. Kampatibe Kariyiaré, le président de l'AUSEP.

La première communication présentée par M. Kpakpabia Koffi, Consultant de la Société civile est essentiellement centrée sur plusieurs termes de références entre autres, action sociale, citoyen, état de droit, contrôle, transparence, bonne gouvernance, démocratie et corruption.

Dans la deuxième communication sur les responsabilités constitutionnelles d'un député face aux obligations de sa circonscription et de son parti, M. Kampatibe Kariyiaré a situé le rôle du parlementaire envers sa commune, la collaboration étroite qui doit être exister entre eux et les élus locaux de leur localité. Selon le communicateur, les cris de détresse des citoyens sont énormes quant aux distantes relations entre les députés et ces derniers : « Nous avons sillonné l'ensemble du territoire et nous avons eu des préoccupations venant des citoyens. Nous avons l'impression que les citoyens n'ont pas accès au parlement pour assister au débat de leur député afin de contrôler leurs actions. Le député n'a pas que la fonction législative, il a la fonction de contrôle. Le parlementaire est élu par la nation mais est responsable de sa circonscription. Il y a certains citoyens qui ne connaissent pas les députés de leur localité » a-t-il expliqué.

Pour lui, cet atelier-débat va permettre aux élus locaux et aux parlementaires de chaque commune, d’avoir une bonne relation pour l'impulsion du développement local au Togo.

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 La Manchette