Article

Article

Des agents togolais outillés sur la criminalité environnementale


Des agents togolais outillés sur la criminalité environnementale

Du 11 au 13 juin 2019 s’est tenue à Lomé, une session de formation, organisée par le Bureau Régional d’Interpol (BR/INTERPOL) pour l’Afrique de l’Ouest avec la collaboration du BCN-INTERPOL Lomé. L’ONG Eco Activists for Governance and Law Enforcement (EAGLE) dans son projet EAGLE-Togo, qui œuvre pour l’application de la loi faunique et floristique en luttant contre les crimes environnementaux et la corruption a pris une part active à cette session de formation en qualité d’expert invité.

Les 28 participants venus de la Police Nationale, de la Gendarmerie Nationale, des Douanes, des Agents du Ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Protection de la Nature (MEDDPN) ont suivi des présentations interactives de différents modules issus du thème : « Formation nationale des agents d’application de loi du Togo sur les capacités policières d’INTERPOL à la lutte contre la criminalité environnementale »

Le Commissaire Divisionnaire BALATE Mikidjiébé, Directeur Général Adjoint de la Police Nationale, en ouvrant les travaux, a indiqué que le Togo fait des efforts qui ont abouti au démantèlement de plusieurs réseaux criminels à Lomé comme à l’intérieur du pays (saisie en janvier 2014 de plus de 3 tonnes d’ivoires au Port Autonome de Lomé).

Le représentant du BR/INTERPOL à Abidjan, l’Officier Régional Spécialisé Sere IDRISSA, parlant de la menace actuelle de l’environnement, a souligné que le trafic d’espèces sauvages et des ressources naturelles a pris des proportions telles que des actions doivent être impérativement entreprises, tant au niveau des Etats que par la communauté internationale toute entière afin de faire échec à cette forme de criminalité dont les conséquences sont suffisamment destructrices de l’écosystème, de la faune et de la flore.

Au cours de cette session de formation, plusieurs modules ont été développés, notamment les succès stories des opérations de lutte contre la criminalité faunique au Togo, présenté par EAGLE-Togo, a permis de montrer l’ampleur de la criminalité faunique au Togo et la nécessité actuelle d’une franche collaboration entre Forces de l’ordre et de sécurité, Eaux et Forêts, Douanes, Justice et ONGs pour combattre ce fléau qui aujourd’hui est visiblement favorisé par la faible répression et la corruption.

En effet, il ressort de cet atelier que courant la période 2013-2014 plus de 4,59 tonnes d’ivoires ont été saisies au Togo par les autorités togolaises, représentant plus d’un millier d’éléphants d’Afrique tués. Aussi, en avril 2017, les agents de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Drogues et du Blanchiment (OCRTIDB) ont, en collaboration avec le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF) et EAGLE-Togo arrêté trois trafiquants en possession de 782 peaux de pythons royaux contenues dans trois grandes valises.

De toutes les présentations faites des modules, le constat est clair : La criminalité environnementale explose et génère un trafic de plus en plus juteux privant les pays en développement de milliards de dollars de revenus. La réaction internationale se met en place mais le problème reste entier et les Etats peines à prendre des mesures communes.

A la fin de la formation, des recommandations ont été faites à l’endroit des autorités politiques et judiciaires afin qu’elles priorisent la problématique de la corruption, introduisent la thématique de la criminalité environnementale dans les programmes de formation dans les écoles de Police, de Gendarmerie, de Douanes et des Eaux et Forêts et aussi  adopter dans les délais les meilleurs les lois fauniques plus sévères en référence à la résolution 63/314 des Nations Unies du 30 juillet 2015 sur la lutte contre le trafic des espèces sauvages qui demande de classer les infractions contre les espèces sauvages au rang de crimes.

A la cérémonie de clôture, l’Officier Régional Spécialisé a réitéré la disponibilité d’INTERPOL à accompagner le Togo dans ses efforts à mener une lutte sans merci contre le crime environnemental.

EAGLE-Togo

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 La Manchette