Article

Article

Crise au togo: Dr. Aubin THON parle au Gouvernement et au régime UNIR


Crise au togo: Dr. Aubin THON parle au Gouvernement et au régime UNIR

J'aimerais m'adresser à travers cette vidéo (publiée sur les réseaux sociaux, ndlr) aux cadres du parti UNIR et aux membres du gouvernement togolais. Respectés mesdames et messieurs les membres du gouvernement, Chers frères et sœurs, concitoyens élites du pouvoir, Vous qui êtes appelés à exercer passagèrement des fonctions pas des moindre dans l'appareil directionnel et fonctionnel de notre pays, le Togo.

Bien que vous ne le sachiez déjà, permettez-moi de vous rappeler ceci : D'abord, l'exercice d'un pouvoir à la tête d’une nation est toujours axé sur un idéal de création du bien-être et du mieux-être des citoyens ; Ensuite, même si vos institutions vous offrent des possibilités de vous imposer légalement, vous devriez faire en sorte que vos décisions et actions traduisent votre disponibilité à plutôt servir le peuple ; Et enfin, la mise en œuvre des politiques publiques sectorielles devrait viser à améliorer les conditions de vie des populations et non à mobiliser les ressources aux fins d'assurer votre maintien au pouvoir.
Jetons juste un regard aux grands secteurs sociaux de notre pays :

1.     
Education et Emploi : il suffirait de revoir les 10,000 candidats qui ont répondu à votre offre d’emploi dans le cadre du recrutement des 1200 nouveaux professeurs  pour le primaire et le secondaire pour comprendre l’ampleur de la situation déplorable et alarmante des jeunes. Les écoles se multiplient et continuent à accroître en nombre pléthorique les diplômés.
Comment comprendre qu'avec toutes les institutions et les ressources affectées, qu’avec tous les prêts au développement conduisant même le pays dans une situation avec un taux d’endettement très inquiétant et dépassant le seuil dans la sous-région, l'on ne dispose d’aucun mécanisme sérieux d'insertion professionnelle, ni de gestion prévisionnelle des emplois et compétences, pire, même pas de statistiques fiables sur la situation de l'emploi au Togo ?

Plusieurs de nos frères Volontaires Nationaux après 3ans de services sont laissés pour compte et  deviennent encore des acteurs de misère. N’est-il pas temps de reformater notre politique nationale de l’emploi et en faire de vrais outils au service de la jeunesse en quête  d’emploi et d’opportunités ?

2.     
La santé: Comment comprendre que même de simples opérateurs privés parviennent à acquérir des équipements adéquats pour leurs cliniques privées, pendant que les hôpitaux et centres de santé publics continuent par constituer des centres d'abattage humain par défaut d'outils nécessaires et adéquats et de manque de gestions fiables?

3.     
 L'agriculture : 60% de notre population est agricole et l’agriculture représente 30% du PIB. Depuis 2010 plus de 1000 milliards sont investis dans ce secteur à travers une dizaine de programmes sous formes de dons ou de prêts à payer par la génération future. Qu'est-ce qui peut toujours expliquer, 8 ans après ces endettements, la précarité sociale de cette population rurale et la difficulté d’exécution du budget pour améliorer ce secteur et créer des emplois aux jeunes ?

4.     
Conditions d’emploi. Avec un taux de sous emplois passant de 22,8 % en 2011 à 24,9 % en 2015 selon l’INSEED que pourrons nous espérez des conditions de vie de nos citoyens ? Plusieurs secteurs professionnels sont en décadence soit par manque d’accompagnement structurel soit par manque d’organisation efficace et efficiente. Prénoms l’exemple de notre armée : Le savez-vous ? Au Togo, c’est le secteur qui compte plus de retraités jeunes. Un gâchis de compétences et d’aptitudes que l'on peut réinsérer dans la vie sociale et économique. Aviez-vous une image de la situation à la retraite d’un militaire togolais malgré les loyaux services rendus à la nation ? Pensez-vous qu’il serait facile à un militaire togolais de moins de 45 ans en retraite de payer la scolarité à ses enfants dans nos universités privée ou même publique et d’évacuer un membre de sa famille à l’extérieur en cas d’urgence et de besoin pour soin comme vous en avez l’opportunité ? ne sont-ils pas aussi des citoyens comme chacun de nous ?

Un second exemple : Nos parents retraités :
Oui celui qui paie la pension durant ces années de services bénéficie des pensions après sa retraite. Mais quel dispositif d’accompagnement sur le plan sanitaire et quel programme d’actualisation de leurs pensions prenant en compte les indices de développement mettons nous en place pour ces parents retraités afin de leurs permettre de faire face à la cherté de la vie et a toutes les fluctuations de notre économie? Trouvez-vous normal qu'après une trentaine d'années de service et de payement de pensions, cette couche sociale devienne un stock de citoyens miséreux et démunis de nos sociétés? Pire à leur décès avez-vous une idée des difficultés procédurales que rencontrent leurs bénéficiaires à accéder au minimum qui d’ailleurs est leur droit?

Chers gouvernants, Si la population se déchaîne dans les rues aujourd'hui avec fureur et frustration, vous y avez considérablement contribué ! Il vous est reproché le fait que le quotidien du togolais n'est pas significativement impacté par les programmes de développement sectoriels que vous tentez de mettre en œuvre.

Il ne faut pas se contenter des rapports majoritairement taillés à la mesure du destinataire (au public, au partenaire en développement, au Président de la République, et interne aux institutions elles-mêmes) pour dissimuler la mauvaise gestion. Certes, la majorité d’entre vous ont acquis leur poste grâce à leur dévouement politique et à des relations, mais vous pouvez faire la différence en rendant service au peuple avec les compétences extraordinaires que vous possédez ; Oui vous êtes compétents mais à quoi vaut cette compétence lorsqu’elle n’est pas productive au peuple ou pire, devient destructive ? Tristement, plusieurs parmi vous ont choisi d'en faire des outils de maintien et d'imposition de votre gouvernance en ne cherchant qu'à plaire à une personne qui est d'ailleurs consciente, que vous constituez une minorité qui s'accapare des ressources de l'État. La redistribution des richesses d'un pays n'équivaut pas à des actions de mobilisation de ressources  à des fins électoralistes, mais plutôt à l'instauration d'un mécanisme sérieux et fiable de redressement de la situation sociale des citoyens.

Si nous ne sortons pas tous, dans la rue aujourd'hui, cela ne voudrait pas dire que nous ne comprenons ou ne partageons pas certaines préoccupations des manifestants. Nous avons juste opté pour une approche différente, plus productive et plus constructive. Chers gouvernants, en voyant la situation socio-économique de notre pays par rapports à vos compétences et aux ressources dont dispose notre pays, nous osons croire que soit vous trompez et vous vous moquez du chef de l’Etat ou soit il n'a pas mieux à offrir aux citoyens togolais. Notre plus grande recommandation pour vous tous, est de vous ressaisir et de changer d’attitude et de conduite  en vous mettant plutôt au service de la nation et surtout de la jeunesse plus que jamais dans cette dernière année de votre mandat électif. Ceci facilitera notre transition et serait à votre avantage, puisqu'au lendemain de 2020, le Togo pourrait toujours avoir besoin de votre expérience, de vos compétences et surtout des ressources dont vous disposez  afin de les mettre au service du  développement ce beau pays.

Chers frères et sœurs, concitoyens élites du pouvoir, mais si vous vous entêtez et maintenez cette habitude de sacrifier le peuple et ses intérêts, pour ne satisfaire que votre champion et chercher à le maintenir peut-être même contre son gré, sachez simplement que les époques changent et que les 5 années passées ne ressembleront en rien aux 5 années à venir et que chacun serait responsable de ses actes devant ce peuple victime. Voici pour vous, mon message en ce mois de décembre qui annonce la fin de l'année 2018 et le début de la  dernière année de votre mandat électif en cours.

Le mouvement Novi que j'ai l'honneur de présidé, se rend disponible à apporter sa contribution à travers un Programme Technique de Développement afin d'opérationnaliser le cadre de mise en œuvre du PND. Ceci contribuera efficacement à impacter significativement et sérieusement le quotidien des togolais, contrairement aux précédents projets et programmes de développement.

D’abord, nous pensons qu’il est important de fonder notre développement sur l'agriculture en développant un Programme Agricole Décentralisé qui inscrit l'État dans une dynamique d'entrepreneuriat public et non de continuel appui, soutien et aide. A travers ce programme, nous ferons de chaque village, des sites de production agricole afin d'éradiquer la pauvreté en milieu rural et promouvoir une industrialisation d'échelle, gage d'un développement intégré et durable. Ensuite, il nous faut instaurer un dispositif de chaine de valeur humaine (production, transformation et consommation des ressources humaines) afin de palier à la problématique de la formation, de l'emploi et d'opérationnalisation des jeunes.

Enfin, nous proposions la mise en œuvre d’un programme d'urgence économique à travers lequel nous pourrons mobiliser les ressources internes (à travers notre programme d'investissement citoyen) et des ressources externes (en préservant l'intérêt de nos concitoyens) nécessaires en vue d’appuyer l’entreprenariat et de créer des milliers d’emploi permettant à chaque togolais de pouvoir se nourrir convenablement.

Chers gouvernant, pour conclure, je souhaiterais que cette dernière année de votre mandat électif soit celle des meilleurs emprunte sur la vie socioéconomique de notre pays. Que celle-ci ouvre les opportunités  de solidarité et d’unité de tous les togolais peu importe leur bord politique en vue d’une cristallisation de nos énergies vers la création d’un Togo soudé et émergé.

Que la sagesse du créateur domine nos esprits et que sa volonté s’accomplisse sur notre cher pays le Togo.

Je vous remercie.

Kodjovi Aubin Thon, PhD
“The Power of Determination”   

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 La Manchette